< Retour au blogue

La magie du Marché de Noël allemand

15 novembre 2018

Le milieu des année 1990 a vu renaître une coutume riche de plusieurs centaines d’années, soit le marché de Noël. Si ces marchés de l’Avent adoptent maintenant une formule plus actuelle partout en Europe et dans le monde, il est aussi possible de vivre l’expérience dans plusieurs villes au Québec. La Capitale nationale ne fait pas exception et présente, depuis 2007, une version unique de cette tradition des Fêtes. Afin de mieux apprécier cet événement féérique, revisitons un instant les marchés de Noël d’hier à aujourd’hui.

Leçon d’histoire

Autrefois appelés marchés de Saint-Nicolas en l’honneur de cette fête, ces rassemblements de commerçants étaient surtout concentrés en Europe centrale et en Europe de l’Ouest, notamment en Autriche, en Suisse, mais plus particulièrement en Allemagne et à l’Est de la France. Ainsi le premier marché du genre eu lieu le 6 décembre 1294, à Vienne, à l’occasion de la Saint-Nicolas. On doit, par contre, attendre au XIVe siècle pour voir apparaître les marchés de Noël typiques de l’Avent célébrés quelques jours avant la fête chrétienne. À l’époque, ces assemblées permettaient surtout aux habitants de faire provision de nourriture pour le repas de Noël. Avec la réforme protestante, les marchés furent bannis pour ne revenir qu’à la fin du XVIe siècle à la demande des forains pour qui cette activité était très lucrative. Il fut alors convenu que le marché de Noël aurait lieu une semaine avant le 25 décembre et qu’il serait nommé « Christkindelsmärik » qui se traduit en français par « marché de l’Enfant Christ ». Selon les réformistes, les enfants devaient dès lors recevoir leurs présents de la main de l’Enfant-Jésus et non de Saint-Nicolas qui restait quant à lui un personnage populaire malgré son origine religieuse. On considère que cette nouvelle version du marché marque l’ère moderne de cette pratique ancestrale.

Un vent de renouveau

Jusqu’à maintenant, les kiosques de marchands qui composaient l’essence des marchés de Noël prenaient davantage la forme d’étals surplombés d’une légère toiture faite de tissus. Ce n’est qu’au cours du XIXe siècle qu’on voit apparaître les petites cabanes de bois que l’on connaît aujourd’hui. Si ces festivités, qui étaient davantage répandues en Allemagne plus particulièrement en Alsace (alors allemande), elles ont su prendre leur place partout sur le globe depuis la fin du XXe siècle. En effet, suite aux mesures entreprises par le syndicat hôtelier alsacien pour promouvoir cette coutume qui perdait de plus en plus d’adeptes à la fin des années 1980, les marchés de Noël ont pris d’assaut l’Europe et ont également gagné l’Amérique du Nord, voire même l’Asie. Évidemment, chaque ville où se tiennent ces célébrations y ajoute sa couleur locale. En Valkenburg aux Pays-Bas, le marché prend place dans la Fluweelengrot (grotte de velours) une ancienne carrière de marne dont l’origine remonte au XIe ou XIIe siècle. Les peintures murales et les sculptures étonnantes qui ornent cette grotte confère à ce marché un caractère fantastique. Et que dire de Chicago qui, en plus de proposer une expérience authentique basée sur le célèbre marché de Nuremberg, permet à ses visiteurs de mettre la main à la pâte et d’apprendre les rudiments de l’artisanat. Cependant, rien ne se compare au marché de Noël allemand qui a lieu depuis plus de dix ans dans l’enceinte du Vieux Québec et qui se démarque par les charmes de son emplacement. Organisé par la Communauté allemande de Québec, on y retrouve chaque années des artisans locaux et internationaux qui proposent des idées-cadeaux originales, des dégustations de produits allemands et produits du terroir. Sans oublier les spectacles, les chorales et les activités qui sont offerts aux petits et aux grands, le tout bercé sur une douce musique de Noël.

Pour une immersion totale dans la magie des Fêtes et les rites d’antan, le marché de Noël allemand de Québec a tout pour satisfaire même les plus “grincheux”. C’est un rendez-vous le 8 décembre prochain pour un séjour magique dans la Capitale.


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous devez être connecté pour commenter cet article.