< Retour au blogue

Les Amishs, une communauté plus que surprenante!

29 mai 2019

Chez Tours Amérique, on vous amène à vivre des expériences ainsi qu’à découvrir des endroits aussi intéressants qu’inusités. L’une de nos destinations qui intrigue beaucoup les gens est sans contredit Washington en raison de son incursion dans le mode de vie des Amishs. Nous vous présentons donc les fondements de cette communauté qui se retrouve majoritairement en Amérique du Nord.

Fondements et histoire

La première communauté Amish a été fondée par Jakob Amman, un Suisse anabaptiste, né en 1644. C’est en 1693, en Alsace, que la première communauté Amish voit le jour et elle utilise alors une partie du nom de son fondateur (Am) pour créer le sien (Amish).

L’anabaptiste est une caractéristique importante des Amish, qui se font baptiser à un âge de pleine conscience. Par exemple, c’est dans ce type de communauté que l’on voit souvent des adultes se faire baptiser dans des lacs.

Bien qu’il y en ait plusieurs à respecter, la principale règle chez les Amish est : « tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure ». Sous le règne de Louis XIV, comme cela crée de la discorde avec les chrétiens, tous les anabaptistes de l’Alsace sont expulsés, ce qui amène les Amishs à migrer vers l’Amérique du Nord.

Pratiques ancestrales

Les Amishs, surtout dans leur pratique de l’agriculture, n’utilisent aucun équipement moderne ou presque. Pendant longtemps, ils n’ont obéi à aucune règle sanitaire concernant les produits laitiers et les viandes. C’est seulement à la fin des années 1960 qu’ils acceptent de réfrigérer les cuves de lait à l’aide d’un moteur au diesel.

La technologie et les équipements modernes sont rejetés depuis longtemps chez les Amishs, en plus de tout ce qui considéré comme produits de consommation. Ils vivent le plus simplement possible et en marge de la société actuelle. Toutefois, au fil des ans, il a été difficile pour eux de refuser toutes les avancées modernes. Maintenant, ils utilisent donc l’automobile et certains ont même l’électricité.

Démographie

Bien que la majorité des communautés Amish se situe aux États-Unis, il y en a également quelques-unes au Canada soit au Manitoba, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard.

C’est en Pennsylvanie, en Ohio et en Indiana qu’on retrouve les plus fortes concentrations Amish et elles totalisent près du 2/3 de la population mondiale Amish. Au Canada, elle est très petite et compte seulement 5 400 personnes.

Bien qu’ils vivent de manière plutôt ancestrale, leur population croît assez rapidement. En 10 ans, la population Amish canadienne a doublé. Ainsi, on s’aperçoit qu’il y a donc encore beaucoup de gens qui vivent sans se conformer aux règles du monde qui les entoure.

Les Amish au cinéma

Plusieurs films mettent en vedette la communauté Amish mais le plus connu est sans aucun doute le thriller « Témoins sous surveillance » mettant en vedette Harrison Ford (V.O. Witness) qui se retrouve sous la protection des témoins avec un jeune garçon, dans une communauté Amish. On peut également les apercevoir dans le film « La misère des riches » mettant en vedette Tim Allen et Kirstie Alley (V.O. Richer or Poorer), un couple de millionnaires qui fuit dans une communauté Amish afin d’échapper au fisc.

Il est possible d’aller s’imprégner de la culture Amish avec nos deux forfaits soit Washington et les Amishs ou Washington La Présidentielle. Vous aurez la possibilité de voir à quoi ressemble leur mode de vie ainsi que leur code vestimentaire qui sortent tous deux de l’ordinaire.


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Votre commentaire - Maintenant